23 juillet 2010

Britanie

Britanie

Sur cette photo, c’est moi. Très précisément 0’’37 avant que je ne m’arrache les ligaments de la cheville gauche. A l'image, on voit nettement le mauvais appui du pied. Admirez la gîte prise par mon talon. Il n’y a déjà plus rien à faire. Je cours à la catastrophe, et je ne le sais pas encore.

Je vais tomber sur la pointe de mon pied, mon talon va passez par dessus ma cheville. La réalité et l’anatomie vont s’opposer à mes tendons qui n’auront même pas le temps de geindre : c’est la rupture.

Ça m’est arrivé à moi. Ça aurait pu arriver à n’importe laquelle d’entre vous. Aujourd’hui, vous êtes des reines, mais Il suffirait d’UNE chaussure et demain vous pourriez être la-fille-qui-est-tombée-dans-la-pile-de-macaron-du-Red Shoe.

Personne ne veut de cette célébrité. 


*murmures et acquiescements dans la salle*


C’est pour cela que je donne des conférences comme celle-ci et que je témoigne sans relâche depuis 5 ans ! C'est pour cela que j'ai mis en place des séminaires et des formations qui ne désemplissent pas depuis ! Et après un long travail de sensibilisation des pouvoirs publics, je suis très fière de vous présenter le label « Safe Shoes » ©. Pour que les dancefloors ne soit plus témoins de toutes ces terribles tragédies, et que nous puissions à jamais danser la tête haute !

 

*applaudissements*

 

Alors, rappelez-vous, lorsque vous acquerrez une paire de chaussure, vérifiez toujours la présence du logo « Safe Shoes » ©. Seul ce logo garantit que les chaussures ont été approuvées par notre comité d’expert.

« Safe Shoes » ©, la garantie de notre dignité !

 

Merci de votre attention


*applaudissements *


Posté par grandeclaire à 17:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Britanie

  • Et oui, c'est ce qui arrive, quand on écoute Britney en dessinant.

    Toute ressemblance avec la réalité est fortuite, mais pas nécessairement innocente.

    Posté par grandeclaire, 23 juillet 2010 à 18:06
  • hu hu hu

    *applaudissements *

    Posté par Delf, 23 juillet 2010 à 20:18
Poster un commentaire