23 juillet 2010

Britanie

Britanie

Sur cette photo, c’est moi. Très précisément 0’’37 avant que je ne m’arrache les ligaments de la cheville gauche. A l'image, on voit nettement le mauvais appui du pied. Admirez la gîte prise par mon talon. Il n’y a déjà plus rien à faire. Je cours à la catastrophe, et je ne le sais pas encore.

Je vais tomber sur la pointe de mon pied, mon talon va passez par dessus ma cheville. La réalité et l’anatomie vont s’opposer à mes tendons qui n’auront même pas le temps de geindre : c’est la rupture.

Ça m’est arrivé à moi. Ça aurait pu arriver à n’importe laquelle d’entre vous. Aujourd’hui, vous êtes des reines, mais Il suffirait d’UNE chaussure et demain vous pourriez être la-fille-qui-est-tombée-dans-la-pile-de-macaron-du-Red Shoe.

Personne ne veut de cette célébrité. 


*murmures et acquiescements dans la salle*


C’est pour cela que je donne des conférences comme celle-ci et que je témoigne sans relâche depuis 5 ans ! C'est pour cela que j'ai mis en place des séminaires et des formations qui ne désemplissent pas depuis ! Et après un long travail de sensibilisation des pouvoirs publics, je suis très fière de vous présenter le label « Safe Shoes » ©. Pour que les dancefloors ne soit plus témoins de toutes ces terribles tragédies, et que nous puissions à jamais danser la tête haute !

 

*applaudissements*

 

Alors, rappelez-vous, lorsque vous acquerrez une paire de chaussure, vérifiez toujours la présence du logo « Safe Shoes » ©. Seul ce logo garantit que les chaussures ont été approuvées par notre comité d’expert.

« Safe Shoes » ©, la garantie de notre dignité !

 

Merci de votre attention


*applaudissements *


Posté par grandeclaire à 17:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Britanie

    Et oui, c'est ce qui arrive, quand on écoute Britney en dessinant.

    Toute ressemblance avec la réalité est fortuite, mais pas nécessairement innocente.

    Posté par grandeclaire, 23 juillet 2010 à 18:06
  • hu hu hu

    *applaudissements *

    Posté par Delf, 23 juillet 2010 à 20:18
Poster un commentaire