30 septembre 2010

Laetitia

Laetitia2

J'avais tout. Le collier. La coiffure. La robe à fleure.
Mais personne ne me regardait. Ou alors un regard flou qui glisse, qui regrette presque de s'être égaré vers le coin où je me tiens coite.
Je suis un peu trop grande. Un peu trop forte. Je ne colle pas. Je ne colle pas au lieu. Et toutes les autres qui se dandinent.

Quand j'ai vu Britanie s'effondrer dans la pile de macarons, je me suis réjouie. C'est elle qui m'a entrainé de force ici. Qui m'a mise cette fichue robe à fleure et fait cette coiffure tellement serrée que j'en ai la migraine. J'ai sentie dans tout mon corps ses tendons se déchirer. Ça a fait comme une grande onde électrique. Mon plus doux orgasme.  Je n'ai pas bougé. Je n'ai pas accourue vers elle pour l'aider, la soutenir, être encore une fois son faire-valoir. Je la hais. Je n'entretiens notre relation que pour voir sa chute. J'espérai la voire se débattre, faire des gestes saccadés, désarticulés, ridicules, qu'un moment elle perde sa putain de superbe.

Il y a eu une seconde de saisissement pendant laquelle j'ai savouré ce calice.

Mais un à un ils se sont précipités vers elle. Je les voyais se bousculer les uns les autres pour être les premiers à son service. Des princes à la con.
L'amertume m'a submergé. Je me suis dirigée, presque au bord des larmes jusqu'au bar. J'ai pris une vodka et beaucoup d'autres choses, puis j'ai joué à gouter tous les alcools de la boite. Je n'ai pas cherché à tenir le compte.

Je me suis réveillée, sans culotte, dans les toilettes du Red Shoe.

Je continue à fréquenter Britanie, à la supporter. Je suis patiente. Un jour, elle se brisera. Et si le hasard ne s'y met pas, je forcerai la chute.

Posté par grandeclaire à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Laetitia

Poster un commentaire