Une idée en entrainant une autre,

04 septembre 2011

C'est la pluie !

Aujourd'hui, on fait toujours pas le ménage. On est aller boire un café pendant le marché. Comme on avait vraiment pas envie de reboir le même machin acide d'hier qu'hier, on est allé chez le marchand de trucs bio qui fait aussi à manger et à boir pour vraiment pas cher. Et du coup, le café était bon et ça a insipré Skimy.
Et moi pendant ce temps là, je me suis rendue compte que les feuilles on des bords et que, entre autre, je maîtrise pas encore très bien ce concepte.

C'était à moi de choisir le thème, le ciel était bas et lourd alors j'ai dit "pluie".

jourdepluie-pitits-anges

 

 

Posté par grandeclaire à 13:42 - Commentaires [2]
Tags : ,

03 septembre 2011

cafés et exercice

Alors voila, on était au café devant la mairie et on regardait les mariages passer.

Y'en a qui se la donnait grave, genre caméra et laché de colombes. J'avais jamais vu, Skimy non plus. On s'est avoué à mi-voix que quand même, ça pête. Imagine, les colombes, elles ont fait une foi le tour de la place avant de disparaître.

colombe

Au passage, le café de la mairie a changé de propriétaire cet été. Bah, c'est plus cher et moins bon. Peut-être qu'on va changer de spot pour mater les mariages. Tout fou le camp, c'est la tempête dans mon coeur.

Après, on est rentré et Skimy a tout scanné et a bricolé des trucs avec photoshop. Pendant ce temps là, c'était l'orage.

viking

Heureusement, on était bien à l'abris chez nous.

poisonrouge

Maintenant, il faut aller voir Skimy parce que lui aussi, il a fait des dessins cet après-midi. Maintenant, je sais pas quelle histoire il peut bien raconter.

31 octobre 2010

Sorcière !

sorci_re

Non, ce n'est pas parce que j'en ai l'air, que je suis une sorcière.
Oui, j'aime les rats et les serpents, les salamandres et les scolopendres.
Je suis membre d'honneur de la SPA.
Oui, j'allume des feus les nuits sans lune sur lesquels mijotent des chaudrons pleins de mixtures infâmes.
Je suis chef scout.
Oui, je connais les secrets des plantes, celles qui guérissent, celles qui empoisonnent, celles qui amollissent et celles qui font rire les honnêtes gens.
J'ai lu Les quatre flores de France de Paul Fournier et je possède tous les exemplaires de Species Plantarum de Linné.
Oui, je chevauche un balais en faisant siffler l'air au dessus de vos têtes.
Connaissez-vous seulement un moyen plus élégant pour vous déplacer ?

Posté par grandeclaire à 15:47 - - Commentaires [0]
Tags :
30 septembre 2010

Laetitia

Laetitia2

J'avais tout. Le collier. La coiffure. La robe à fleure.
Mais personne ne me regardait. Ou alors un regard flou qui glisse, qui regrette presque de s'être égaré vers le coin où je me tiens coite.
Je suis un peu trop grande. Un peu trop forte. Je ne colle pas. Je ne colle pas au lieu. Et toutes les autres qui se dandinent.

Quand j'ai vu Britanie s'effondrer dans la pile de macarons, je me suis réjouie. C'est elle qui m'a entrainé de force ici. Qui m'a mise cette fichue robe à fleure et fait cette coiffure tellement serrée que j'en ai la migraine. J'ai sentie dans tout mon corps ses tendons se déchirer. Ça a fait comme une grande onde électrique. Mon plus doux orgasme.  Je n'ai pas bougé. Je n'ai pas accourue vers elle pour l'aider, la soutenir, être encore une fois son faire-valoir. Je la hais. Je n'entretiens notre relation que pour voir sa chute. J'espérai la voire se débattre, faire des gestes saccadés, désarticulés, ridicules, qu'un moment elle perde sa putain de superbe.

Il y a eu une seconde de saisissement pendant laquelle j'ai savouré ce calice.

Mais un à un ils se sont précipités vers elle. Je les voyais se bousculer les uns les autres pour être les premiers à son service. Des princes à la con.
L'amertume m'a submergé. Je me suis dirigée, presque au bord des larmes jusqu'au bar. J'ai pris une vodka et beaucoup d'autres choses, puis j'ai joué à gouter tous les alcools de la boite. Je n'ai pas cherché à tenir le compte.

Je me suis réveillée, sans culotte, dans les toilettes du Red Shoe.

Je continue à fréquenter Britanie, à la supporter. Je suis patiente. Un jour, elle se brisera. Et si le hasard ne s'y met pas, je forcerai la chute.

Posté par grandeclaire à 23:47 - - Commentaires [0]
Tags : ,
23 juillet 2010

Britanie

Britanie

Sur cette photo, c’est moi. Très précisément 0’’37 avant que je ne m’arrache les ligaments de la cheville gauche. A l'image, on voit nettement le mauvais appui du pied. Admirez la gîte prise par mon talon. Il n’y a déjà plus rien à faire. Je cours à la catastrophe, et je ne le sais pas encore.

Je vais tomber sur la pointe de mon pied, mon talon va passez par dessus ma cheville. La réalité et l’anatomie vont s’opposer à mes tendons qui n’auront même pas le temps de geindre : c’est la rupture.

Ça m’est arrivé à moi. Ça aurait pu arriver à n’importe laquelle d’entre vous. Aujourd’hui, vous êtes des reines, mais Il suffirait d’UNE chaussure et demain vous pourriez être la-fille-qui-est-tombée-dans-la-pile-de-macaron-du-Red Shoe.

Personne ne veut de cette célébrité. 


*murmures et acquiescements dans la salle*


C’est pour cela que je donne des conférences comme celle-ci et que je témoigne sans relâche depuis 5 ans ! C'est pour cela que j'ai mis en place des séminaires et des formations qui ne désemplissent pas depuis ! Et après un long travail de sensibilisation des pouvoirs publics, je suis très fière de vous présenter le label « Safe Shoes » ©. Pour que les dancefloors ne soit plus témoins de toutes ces terribles tragédies, et que nous puissions à jamais danser la tête haute !

 

*applaudissements*

 

Alors, rappelez-vous, lorsque vous acquerrez une paire de chaussure, vérifiez toujours la présence du logo « Safe Shoes » ©. Seul ce logo garantit que les chaussures ont été approuvées par notre comité d’expert.

« Safe Shoes » ©, la garantie de notre dignité !

 

Merci de votre attention


*applaudissements *


Posté par grandeclaire à 17:59 - - Commentaires [2]

24 juin 2010

Adieu réductions pour jeunesse !

oppos_s_chromatiques

Fly réalisé à deux mains par moi et mon maximec.
(clic clic pour le voir en vrai)

Posté par grandeclaire à 10:44 - - Commentaires [0]
02 juin 2010

Carrot the parrot

Et voila qu'on est en voyage scolaire à Florence. Et voila que des camarades de classes, ceux qui regardent par dessus votre épaule quand vous griffonnez pendant les longues heures de cours, vous disent : "Au fait tu dessines." Fichtre, voila qui est finement observé. Et qui vous rend méfiant. Oui, parce que vous dessinez. Mais juste pour vous. Vous avez ouvert un blog pour avoir le sentiment de publier. Vous en êtes tellement fier qu'aucun de vos amis n'est au courant. Où alors, ils font tous super bien semblant de l'ignorer pour s'éviter des conversations embarrassantes. Parce que bon, il faut bien l'avouer, vous gribouillez, mais ce n'est pas franchement merveilleux.
Donc. Revenons à Florence où vos condisciples soutiennent votre regard accusateur et méfiant. "Ouic'estpourquoi?", répondez-vous dans une courte phrase aspirée.
"Tu peux nous faire un logo ?"
Un logo ? Là, tout ce que vous avez d'orgueil se gonfle et ratatine votre manque patent de confiance en vous. Un large sourire vient démentir le peu de modestie que vous vouliez mettre dans la réponse. Une commande. Non, mieux : La Première Commande.
Peu importe le concept, peu importe que ce ne soit que de l'exécution. On est venu vous chercher pour vos Talents d'Artiste. L'occasion fait le graphiste.
perroquetCarrot the parrot (c) !

Je mets le lecteur égaré au défi de trouver le projet qui se rapporte au logo.

Posté par grandeclaire à 11:25 - - Commentaires [6]
12 mai 2010

Burt

trouduc2
Y portait son ventre en avant, fièrement, comme une jeune épouse comblée par le mariage. Sauf que lui, y z'étaient pas beaucoup à l'envier. Y brillait pas particulièrement par son intelligence et y compensait par des vantardises, sauf que personne croyait jamais à ses histoires. "Sa Majesté Trouduc 1er", qu'on l'appelait d'un bout à l'autre du canton. Remarquez, y s'en plaignait pas... Y'a toujours un trouduc pour offrir une bière à un autre trouduc dont y veut se payer la tronche.

Posté par grandeclaire à 01:49 - - Commentaires [0]
06 mai 2010

manon

manon
Cette fille avait un genre de coupe compliquée qu'affectionnent les coiffeurs. Et la plus grosse paire de loche que ce monde ait porté. On était plus d'un à s'être damné ne serait-ce que pour lui effleurer les nibards. Vous n'imaginez même pas ce que j'ai fait, moi qui couchais avec. Et alors que je la voyais se barrer avec le magot, j'arrivais toujours pas à lui en vouloir... Le roi des cons.

Posté par grandeclaire à 13:39 - - Commentaires [1]
29 avril 2010

Le roi c'est moi !


le_roi_c_est_moi

Posté par grandeclaire à 23:59 - - Commentaires [0]